éthylotest pas cher

Le risque des éthylotests discounts

Vous recherchez sans doute des éthylotest pas cher mais la vraie question, est-ce possible de trouver des éthylotest discount quand on sais que cela peut sauver des vie ?

 

Ethylotest

Ethylotest pas cher

Que se passerait-il si vous faisiez pleinement confiance au résulta t de votre alcootest de faible qualité !

Les accidents avec alcool sont des accidents dans lesquels au moins un des conducteurs impliqués a un taux d’alcoolémie supérieur au taux maximum autorisé. Dans 85 % des cas d’accidents mortels liés à l’alcool, les responsables étaient des buveurs occasionnels. Il suffit souvent d’une fête de famille, d’un pot entre amis, d’un repas bien arrosé. L’alcool est à l’origine de 34% des accidents mortels toute l’année. Cette proportion s’élève à 45% dans les accidents mortels à un véhicule seul sans piéton. L’alcool est impliqué dans la moitié des accidents mortels survenus le week-end et il est la principale cause de 42% des accidents mortels touchant les jeunes de 18 à 24 ans l’été. Le risque d’accident mortel augmente considérablement avec le taux d’alcoolémie. Tout conducteur ou accompagnateur d’élève conducteur en état d’ébriété compromet gravement la sécurité de ses passagers et des autres usagers de la route. En conséquence, il est interdit de conduire avec un taux d’alcool égal ou supérieur à 0,5 gramme par litre de sang, soit 0,25 mg d’alcool par litre d’air expiré.

Sachez le !

Les forces de police et de gendarmerie pratiquent des dépistages du taux d’alcoolémie des automobilistes et des accompagnateurs d’élèves conducteurs :
En cas d’accident de la circulation ayant occasionné un dommage corporel, même si l’automobiliste n’en est pas responsable,
En cas d’infraction au code de la route (même en dehors d’un état d’ivresse manifeste).

Autres cas : Des dépistages peuvent être également ordonnés par le procureur de la République ou les officiers de police judiciaire, en dehors de toute infraction.

 

 SANCTIONS ENCOURUES

Si votre taux d’alcool est compris entre 0,5 et 0,8 gramme par litre de sang :
> Amende forfaitaire de 135 Euros et la perte de six points du permis de conduire.
En cas de comparution devant le tribunal (par décision du procureur de la République ou de contestation de l’amende forfaitaire), vous risquez également une suspension du permis de conduire.
Si votre taux d’alcool est supérieur à 0,8 gramme par litre de sang :
>   2 ans d’emprisonnement et 4 500 euros d’amende (ce délit donne lieu à la perte de six points du permis de conduire).
Enfin, si vous provoquez un accident en conduisant sous l’emprise de l’alcool, l’amende sera portée à 30 000 euros si vous occasionnez des blessures graves et vous serez passible d’un emprisonnement pouvant aller jusqu’à 10 ans et d’une amende pouvant atteindre 150 000 euros si vous provoquez la mort d’un autre usager de la route.

0,5 Gramme par litre d’alcool ; c’est deux verres :

Un petit rappel sur les effets de l’alcool dépendent du type d’alcoolisme.

Alcool aigu : l’alcool ingéré imprègne le système nerveux dans un temps relativement court.
Plusieurs phases peuvent être distinguées en fonction de la quantité ingérée (et de la personne).
Etat d’ébriété (0,3 et 1g/L de sang) : il y a une excitation psychomotrice
avec levée d’inhibition puis euphorie et enfin logorrhée (flot de paroles), troubles moteurs, réflexes ralentis.

Etat d’ivresse (1 et 3g/L de sang jusqu’à 5g/L selon les individus) : il est
caractérisé par des troubles de la conscience, de la parole, de l’équilibre, des gestes, des actes pouvant aller jusqu’à des violences graves + nausées, vomissements.
Un comportement furieux et des hallucinations peut être suivi d’un effet sédatif.

Etat comateux (4g/L de sang chez certaines personnes) : ralentissement
des rythmes cardiaques et respiratoires qui entraîne le comas éthylique et parfois la mort.

Alcoolisme chronique :Le foie et le cerveau sont les plus atteints.

L’appareil digestif :

  • oesophagie, gastrite
  • cancer des voies aéro-digestives (pharynx) qd association avec tabac
  • pancréatite chronique
  • stéatose (dégénérescence graisseuse des hépatocytes) qui peut être suivi par une cirrhose (destruction des hépatocytes) : stade ultime de la maladie qui peut entraîner la mort par coma hépatique ou hémorragie digestive.

Le système nerveux :
- la dépendance
- atteinte nerveuse périphérique (nerfs) : polynévrite des membres
inférieurs, névrite optique
- névropathies : névrose ou psychose.

Autres atteintes :

  • divers cancers
  • affections cardio-vasculaires : cardiomyopathies
  • atteinte de la moelle osseuse (risques hémorragiques, anémie, baisse des défenses immunitaires)
  • troubles gestationnels : l’alcool passe la barrière placentaire (trouble de l’embryogénèse) ? syndrome de l’alcoolisme foetal.

 

, , ,